d’en haut nous regardait

un papillon rose posé sur la neige
que personne n’avait jamais foulée
que personne ne foulerait jamais
à moins de tomber du ciel
et de s’y écraser
et il ressemblait, mais tout retourné
aux ailes déployées d’un ange statufié
dans la crypte d’une vieille église véronaise
un ange immobile si ce n’était son visage
dodelinant de gauche à droite comme s’il m’appelait
et j’ai traversé l’église
(ou était-ce le creux d’une montagne)
j’ai levé les yeux au ciel
(qui semblait un dôme peint en nuances de bleu)
je me suis approché, j’ai alors entendu
qu’il murmurait et je me suis approché encore
pour l’écouter et l’embrasser
pour que sa voix résonne dans mon crâne
comme les notes torrentielles de l’orgue
alors soudain j’ai cru aux miracles
(un papillon en hiver)
et j’ai cru en Dieu
qui d’en haut nous regardait